Être belle-mère : la vraie histoire

En plus d’être indécise excessive, je suis aussi depuis six ans maintenant l’heureuse (presque toujours heureuse) belle-maman de deux préadolescentes – feu jeunes fillettes – que l’on accueille à la maison en garde partagée une fin de semaine sur deux. Que voulez-vous, je suis tendance. Or, si le rôle de belle-maman pleut par les temps qui courent, peu osent dire ce qu’il en est. Et si on se disait les vraies affaires?!

ÊTRE BELLE-MAMAN, C’EST :

Aimer inconditionnellement, ou jusqu’à ce que la vie te sépare du papa.

Accepter que tu passeras toujours après les enfants… et accepter de te le faire dire.

Chercher un peu ta place dans les estrades des compétitions sportives, entre papa, maman, les grands-parents, le beau-papa et ses enfants…

Recevoir ceci à la fête des Mères :

 IMG_6459

Refuser que la plus vieille décore ta cuisine avec son nouveau cadeau laite.
Te faire répondre que c’est pas ta maison.

Argumenter.
Penser ceci :

fight

Recevoir ceci à la fête des Mères :

FullSizeRender

Demander à la plus jeune pour la 15e fois de l’année d’arrêter de faire des rondades flic dans le salon, et entendre au loin le papa dire que c’est pas grave.

Argumenter.
Penser ceci :

Fuck you

Recevoir rien pantoute à la fête des Mères.
Te sentir comme Guylaine Tremblay qui aurait rien gagné au gala ARTIS cette année.

Éprouver avec honte de la jalousie de voir à quel point c’est facile pour le papa de dire à ses filles combien il les aime.

Aller au front par soir de grandes engueulades pour dire à l’homme que t’aimes que tu penses qu’il a exagéré sur le tabarnak, et qu’il devrait aller voir sa fille pour s’excuser. Le voir y aller et l’aimer encore plus.

Skipper une fin de semaine. Avoir hâte qu’elles arrivent.
Arriver au dimanche. Avoir hâte qu’elles repartent.

Mettre de l’eau dans ton vin.

Mettre du vin dans ton eau.

Avoir hâte qu’elles grandissent pour convertir la chambre de la petite en salle d’entraînement.

Trouver qu’elles grandissent trop vite.

Finir par te dire que tu serais passé à côté de quelque chose si t’avais pas rencontré leur papa.

Et toi, ta vie de belle-mère/beau-père, ça se passe comment?

♥ ∇ 〉 T’as un message à faire passer? T’as envie de préparer ton entourage au rôle de beaux-parents? Tu fais ben. Fais circuler la bonne parole en partageant ce texte. 〈 ∇ ♥

♥ ∇ 〉 Tu veux être sûr de rien manquer des publications du Blogue Padnom? Suis-moi sur Facebook. Même pas besoin de GPS. 〈 ∇ ♥

 

Une réflexion sur “Être belle-mère : la vraie histoire

  1. Hummmmm, je sens que j’ai manqué quelques choses……
    MES enfants me manque, leurs enfants me manque…..
    J’aurais donc dû!!!!!
    C’est ce que ton texte. m’envoie comme réflexion.
    XXXXX

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s