Être belle-mère : la vraie histoire

En plus d’être indécise excessive, je suis aussi depuis six ans maintenant l’heureuse (presque toujours heureuse) belle-maman de deux préadolescentes – feu jeunes fillettes – que l’on accueille à la maison en garde partagée une fin de semaine sur deux. Que voulez-vous, je suis tendance. Or, si le rôle de belle-maman pleut par les temps qui courent, peu osent dire ce qu’il en est. Et si on se disait les vraies affaires…

Publicités
Lire la suite de "Être belle-mère : la vraie histoire"