Guide de survie de « l’avent » temps des fêtes

Tous tes cadeaux sont achetés, emballés et joliment disposés sous ton arbre de Noël que t’as buché à la main? Ton menu des fêtes est cuisiné, congelé et classé par ordre alphabétique? Bon travail! Moi aussi, j’ai hâte à la retraite. Pour tous les autres, il me fait plaisir de vous rappeler qu’il ne reste que deux fins de semaine avant Noël. 14 jours. 10 jours plus ou moins ouvrables. Peut-être moins si tu lis cet article à retardement. Tu paniques? Tu fais bien! Voici 5 conseils pour arriver à Noël en même temps que tout le monde.

1-Fais une liste
Les listes, c’est réconfortant. Ça permet de ne rien oublier, et ça donne le droit au post-it qui tient de peur dans ta tête de décoller pis de tomber par terre. Parce que des post-it mental, c’est pas fiable. Va dans ta réserve de feuilles Hilroy, et écris tout ce qu’il te reste à faire d’ici Noël. Chaque fois qu’une tâche te vient en tête, ajoute-la sur ta liste. Organise-moi ça par priorité (des étoiles, ça fait Noël), pis garde-toi un espace dans le bas pour ta Wish List. Tu vas me faire plaisir, et c’est à cet endroit que tu vas inscrire la batch de biscuits en pains d’épice que tu trouverais donc le fun de donner à tes hôtes cette année, pis ton projet de tricoter un foulard à ta gardienne. C’est ben cute, mais c’est pas essentiel. Tu y reviendras à la fin, s’il te reste du temps. Porter des bas-culottes pas de trous, et avoir une dinde cuite à offrir à tes convives, ça, ça devrait figurer dans le top de tes priorités. Sauf si le trou est caché dans tes talons hauts.

2-Coche ta liste
Encore mieux que faire une liste : cocher ta liste. Pour ce faire, rien de plus simple. Fixe-toi un objectif quotidien, pis fais-le (ça te prend aussi un crayon, mais c’est pas le plus compliqué). Prendre ta douche fait partie de ta routine (on va dire que oui, OK?!)? Maintenant, ta liste de « l’avent » temps des fêtes aussi. Tu veux pas puer en société? Dis-toi que ne pas atteindre tes objectifs, c’est la même chose : ça pue. Chaque jour, choisis au minimum un élément de ta liste, et réalise-le. Tu vas voir, juste pour le plaisir de cocher, ça vaut l’effort. Je te promets que chaque jour, tu sentiras le poids de fêtes s’alléger sur tes épaules. Et une fois que c’est fait, la journée t’appartient. C’est-tu pas wonderfull?!

 3-Vas à l’essentiel
C’est pas le temps de faire le ménage de tes armoires. La visite ne s’en vient pas s’assoir dans tes armoires. Ou d’écrire un article sur comment arriver à Noël en même temps que les autres. Garde ça pour une autre liste. Ou pour ta Wish List. T’as saisi le principe?

4-Arrête de procrastiner
Savais-tu que ton compte Facebook possède un bouton « anti-procrastination »? Cherche « Déconnexion », pis clique là-dessus. Tu vas voir, c’est magique. Et honnêtement, je ne te demande même pas de bannir la procrastination de ton quotidien. Je te dis juste de le faire à la fin de ta journée. Après avoir rempli ton objectif quotidien. Après avoir coché quelque chose dans ta liste. De la « postcrastination », en quelque sorte.

5-Motive-toi
Y fait 7 degrés dehors pis y a pas l’ombre d’un flocon? Ne te laisse pas berner. Y reste deux semaines avant Noël. Fais-moi pas répéter. Cela étant dit, c’est le temps de te faire à l’idée que tu auras un temps des fêtes asphalté. La bonne nouvelle, c’est que tes bottes Sorel ne gâcheront pas ton petit look des fêtes, pis que tu vas faire des économies sur le gros sel cette année. Ta magie des fêtes, crée là toi-même. Y a rien de tel pour se motiver à cocher des choses sur ta liste. T’as plus le temps de décorer? Laisse tes rideaux ouverts pour faire entrer la féérie des maisons voisines, allume-toi un petit set de lumière, pis dépose-le sur la table à café. C’est tendance, ça prend cinq minutes à faire, pis ça met de l’ambiance. Avant de commencer ta batch de tourtières, zappe-moi ça à des tounes de Noël. Avant de sortir ton papier d’emballage, pars ton DVD du Sapin a des boules. Tu vas voir, ça va te donner la petite envie de vivre supplémentaire qu’il te manquait, et ça te fera passer au travers de ta liste dans le temps de dire.

Parce que oui, « l’avent » temps des fêtes, ça peut être plus stressant qu’un travail de fin de session, ou d’expliquer à des témoins de Jéhovah que tu le liras pas, leur C&?%$ de petit livret. Mais surtout, c’est le moment de l’année pour ressortir ton cœur d’enfant, t’émerveiller, pis aimer tes proches entre deux verres de lait de poule. Jusqu’au 2 janvier. Passé ça, tu retrouves ton droit acquis d’en avoir plein ton casque.

Joyeux sprint de « l’avent », et de très heureuses fêtes!

♥ ∇ 〉 Tu sais pas comment dire à ta mère qu’elle n’arrivera pas à Noël en même temps que tout le monde? Partage subtilement cet article.  〈 ∇ ♥

♥ ∇ 〉 Tu veux être sûr de rien manquer des publications du Blogue Padnom? Suis-moi sur Facebook. Même pas besoin de GPS. 〈 ∇ ♥

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s